Les faits marquants

En misant sur les nouvelles technologies et la modernisation continue de ses systèmes et infrastructures, skeyes veut garantir la continuité de ses opérations et offrir en permanence un service de qualité à ses clients. Ainsi, skeyes a investi plus de 20,6 millions d’euros en 2018. Une part considérable a été consacrée au centre de contrôle CANAC 2 (Computer Assisted National Air Traffic Control Centre), qui a établi un record historique.

1. Record historique au centre de contrôle CANAC 2

La croissance du trafic aérien en Europe se fait particulièrement ressentir au centre CANAC 2 de skeyes. Il se situe au carrefour des grands axes et des grands aéroports européens. Pour la première fois de son histoire, le centre de contrôle a géré plus de 600.000 mouvements. Au total, les contrôleurs aériens de CANAC 2 ont contrôlé 612.138 mouvements de vol en toute sécurité et de manière efficace en 2018. En moyenne, ce sont près de 1.700 avions par jour (+3,2% par rapport à 2017).

CANAC 2 est le cœur des opérations de sécurité aérienne chez skeyes. À la différence de la tour de contrôle qui gère le trafic dans les environs immédiats d’un aéroport, sur les pistes et les voies de circulation, les contrôleurs du centre de contrôle CANAC 2 gèrent le trafic aérien en survol et en approche jusqu’à 7.500 mètres d’altitude. La salle opérationnelle est caractérisée par les quatre pétales que forment les positions de travail des contrôleurs.

skeyes_record_historique_canac_2

2. Mise à jour complète pour CANAC 2

skeyes a procédé à la mise à jour complète de son système de gestion du trafic aérien afin de garantir sa performance et sa stabilité pour les prochaines années. En une seule nuit, l’ensemble des postes de travail de CANAC 2 ont été remplacés et migrés vers le nouveau système, ceci sans aucun impact sur le trafic aérien et le bon déroulement des opérations. Cet exploit comparable à une opération à cœur ouvert a été rendu possible grâce à un travail d’équipe regroupant experts techniques et opérationnels de skeyes.

3. Nouvelle plateforme de test et de training

Afin de préparer la colocalisation du contrôle aérien civil et militaire, plusieurs travaux d’envergure ont été réalisés au cours de l’année 2018 chez skeyes. Les militaires s’installeront dans la partie du centre CANAC 2 précédemment dédiée conjointement au test ainsi qu’à l’entraînement des contrôleurs aériens et équipes techniques. Ces positions ont dès lors été transférées dans une salle entièrement rénovée, où une partie des positions est maintenant uniquement dédiée aux tests tandis qu’un nombre plus important de positions de training ont été créées, augmentant considérablement la capacité de formation.

skeyes_plateforme_test_training_militaire

4. À la pointe en matière de navigation par satellite

skeyes_navigation_satellite

Près de 70% des pistes d’atterrissage en Belgique sont équipées de navigation par satellite grâce à skeyes. Contrairement à la navigation conventionnelle qui se base sur des balises et des systèmes d’aide à l’atterrissage au sol pour guider les avions, la navigation aérienne du futur utilise, entre autres, les signaux satellitaires. Le guidage PBN (Performance Based Navigation) se fait en trois dimensions. Il est précis et améliore l’accessibilité des aéroports en cas de non-disponibilité des équipements conventionnels.

Des procédures d’approche ont été développées pour tous les aéroports belges. skeyes se situe parmi les meilleurs élèves de la classe européenne : selon les derniers chiffres d’EUROCONTROL, ce type de procédures PBN a été développé pour seulement 36% des pistes d’atterrissage en Europe.

5. Modernisation du réseau de balises de navigation aérienne

skeyes a lancé un vaste projet de modernisation de son réseau de balises de navigation aérienne en Belgique. Au total, l’entreprise dispose de 14 balises DVOR et DME réparties sur l’ensemble du territoire. Les balises de navigation conventionnelle garantissent aux pilotes la possibilité de voler en suivant les procédures publiées et de se déplacer en toute sécurité dans l’espace aérien.

En 2018, c’est entre autres la balise BUB située à proximité de Brussels Airport qui a été remplacée. Pendant la période de rénovation, des outils de navigation satellitaires (PBN) ont été déployés afin de garantir la continuité des opérations sans impacter la capacité du trafic aérien.

skeyes_balises_navigation

6. Leader en matière de nouvelles fréquences radio

skeyes_leader_frequences_radio

Les fréquences radio sont une ressource rare – cela vaut aussi bien pour les fréquences de votre autoradio que pour la communication dans le ciel entre pilotes et contrôleurs aériens. Pour répondre aux besoins croissants, la Commission européenne a décidé de diminuer l’espacement entre deux fréquences réservées à l’aviation de 25 kHz à 8,33 kHz. Ainsi, deux fréquences supplémentaires sont créées par 25 kHz.

skeyes a mis tout en œuvre pour remplacer l’ensemble de son parc radios en 2018 (près de 400 postes sur 18 sites). skeyes répond entièrement à la nouvelle réglementation européenne et est un des leaders dans ce domaine en Europe.

7. Plus de flexibilité pour la gestion des flux à Liège Airport

Grâce à une optimalisation de la séparation horizontale entre avions, skeyes offre plus de flexibilité à la gestion du trafic aérien autour de Liège Airport, tout en garantissant la sécurité. La distance minimale de séparation est passée de 5 miles nautiques (9,3 km) sur le plan horizontal à 3 miles nautiques (5,6 km). Ainsi, les flux de et vers l’aéroport peuvent être organisés de manière plus fluide et efficace. L’ensemble des contrôleurs aériens ont été formés à ce nouveau standard de séparation.

Pour Brussels Airport, la mesure est déjà opérationnelle depuis plusieurs années. Des projets similaires sont en cours pour les aéroports d’Ostende et de Charleroi et seront mis en œuvre dans le courant de l’année 2019.

skeyes_flexibilite_gestion_liege_airport